Accueil / Notre village / Histoire et patrimoine / la Hailhe de Nadau (le feu de joie de Noël)


ven 15 novembre 2019
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

la Hailhe de Nadau (le feu de joie de Noël)

la Hailhe de Nadau (le feu de joie de Noël)

Hailhe de Sort Place des courses

Durant la période de Noël, les folklores régionaux regorgent de coutumes locales, plus ou moins perpétuées, mais qui n'en font pas moins partie de notre patrimoine. En Chalosse, une de ces traditions ancestrales se nomme la "hailhe de Nadau" (Feu de Noël).

Ce feu de joie rituel (hailho en vieux gascon) est allumé dans nos campagnes le 24 décembre, veille de la Nativité, dans chaque maison ou dans chaque quartier par le patriarche de l'assemblée.

Les hypothèses quant à ses origines sont nombreuses: feu allumé par les bergers de Bethléem pour réchauffer l'Enfant Jésus, rappel de l'étoile annonciatrice de sa naissance ou encore réminiscence de la fête païenne du soleil, célébrée lors du solstice d'hiver.

La fonction des "hailhes" varie suivant les régions et les époques:

Dans l'ancien temps, elle sert de protection agraire (pour les cultures et le bétail) et permet aussi de repousser les sorcières et autres loups garous qui peuplent nos campagnes. D'ailleurs, la "hailhe" est accompagnée d'incantations magiques: "Hailhe de Nadau, lou porc à la sau, la poule au toupin, couratye bézin" (Feu de Noël, le porc au sel, la poule dans le pot, courage voisin) que les gens chantent en dansant autour du feu.

Par ses vertus purificatrices, le feu sert aussi à faire table rase de l'année passée, en y brulant des objets qui ont servi pendant l'année, et ainsi démarrer sereinement une nouvelle année: "A Noël, tout doit être neuf, ou tout au moins il faut quelque chose de neuf, disent des dictons populaires: A Nadau, heste en nau (A Noël, fête en neuf) ou encore: A Nadau caucoum dé nau. Sé mèy né pots, un clau d'ehsclop (A Noël quelque chose de neuf. Si tu ne peux faire mieux, un clou de sabot)" (1). Les objets usés sont parfois remplacés par des fagots que chacun apporte et jette au feu pour en finir avec les soucis de l'année.

Dans les maisons, cette lumière sert à montrer le chemin à un certain monsieur vêtu de rouge et qui ne manquera pas de visiter notre cheminée.

Enfin, par son coté fédérateur et convivial, la hailhe de Nadau favorise la rencontre et la communion des habitants du village ou du quartier, en cette période de fête.

(1) D'après "Les feux de joie de Noël" J. de Laporterie, Bulletin de la Société de Borda

  • Noté actuellement 0 étoile(s) sur 5.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 0/5 (0 votes exprimés)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Plan du site

Notre village

Vie municipale

Vie pratique

Agenda et actualités

Vie associative

Enfance et Jeunesse

Economie et Tourisme