Accueil / Vie municipale / Le mot du maire de janvier 2016


dim 25 août 2019
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

Le mot du maire de janvier 2016

Comment débuter cet édito autrement qu'en évoquant les terribles évènements qui ont endeuillé l'année 2015.

En janvier puis en novembre, Paris et sa banlieue sont ensanglantés : la France se rassemble pour affirmer sa solidarité face aux démons sanguinaires de l'extrémisme radical et pour crier à la liberté. L'horreur vient de s'abattre sur notre pays dans une terrifiante incompréhension.

Les peuples se déchirent, de dangereux communautarismes surgissent dans un monde déstabilisé par une oppressante évolution et une impitoyable mondialisation : un monde en mutation, théâtre d'une compétition entre puissances économiques en quête d'hégémonie mondiale.

Plus près de nous, c'est notre environnement territorial qui change de visage :

- La DGF (Dotation Globale de Fonctionnement) est versée par L'Etat aux communes pour assurer leur fonctionnement. Depuis 2014 la baisse exigée de cette dotation impose aux collectivités un effort financier échelonné sur quatre ans, qui représentera pour notre commune une perte globale de recettes à hauteur de 34 000 €.

- La loi ALUR (Accès au Logement et un Urbanisme Rénové) qui définit les nouvelles règles d'urbanisation en cohérence avec un projet de vie sociétal et à long terme, proclame également la caducité des Plans d'Occupation des Sols (POS) au 31 décembre2015, pour les faire évoluer vers un plan local d'urbanisme intercommunal (PLUI). L'engagement de la communauté de communes de Montfort dans une telle procédure a permis de repousser la validité de notre POS au 31 décembre 2019. Il persiste néanmoins une contrainte majeure liée à l'absence d'assainissement collectif sur notre commune qui freine la délivrance de permis de construire. Une réflexion sera menée sur des solutions qui pourraient débloquer cette situation.

- La loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) date du 7 août 2015. Elle fait partie d'un vaste dispositif de réforme territoriale mis en place depuis 2010 qui a conduit notamment à la nouvelle délimitation des régions et qui prévoit la réorganisation des territoires communautaires. Madame le Préfet, qui est en charge de définir ce redécoupage, propose de fusionner entre elles les communautés d'Amou, de Montfort en Chalosse et de Mugron, soit 25 413 habitants et 50 communes. Cette réforme doit être effective au 1er janvier 2017. La communauté de communes de Montfort qui devait, comme l'exige la loi, se prononcer sur cette proposition, a émis un avis défavorable.

Un fil rouge a rythmé l'année 2015 : le projet de réhabilitation du complexe moulin-salle polyvalent-cuisine qui n'est plus adapté aux besoins actuels et auquel nous souhaitons apporter du confort et une totale accessibilité aux personnes. La commission communale projet d'envergure a été activée durant le premier trimestre. Dès le printemps, nous avons lancé un marché de maîtrise d'œuvre qui nous a permis de retenir un architecte. Nous sommes aujourd'hui en phase de validation de l'avant projet.

Le samedi 24 octobre 2015 ont débuté les travaux de rénovation de l'église avec une journée consacrée à l'enlèvement et au stockage de tout le mobilier dont la restauration a été menée durant trois mois. Ces diverses opérations ont été réalisées par des bénévoles qui avaient répondu avec enthousiasme à l'appel que nous avions lancé. Les entreprises sont entrées en action début novembre. L'église rénovée intérieurement a été inaugurée le dimanche 31 janvier. Ce chantier, qui fut une belle réussite collaborative, se terminera prochainement par la réfection extérieure partielle de la façade Est du bâtiment.

Pour la rentrée scolaire 2010, alors que les prévisions d'effectif étaient à la hausse, une cinquième classe avait été ouverte sur le RPI Sort/Garrey. Nous avions néanmoins évalué un risque d'inversion de cette tendance susceptible de remettre en question son maintien. Notre projection s'est malheureusement confirmée pour la rentrée 2015 avec une chute d'effectif de 113 à 101 élèves qui s'est concrétisée par la fermeture d'une classe à Sort en Chalosse.

Le SIETOM de Chalosse a lancé en 2014 une campagne de rationalisation des collectes. Sur notre commune, vingt et un conteneurs ont été ajoutés, portant leur nombre à soixante deux, afin d'équilibrer leur utilisation et de concentrer leur collecte sur un seul jour : le vendredi. Si ce nouveau fonctionnement nous apparaît plutôt positif, Il est un point totalement négatif qui concerne le tris des déchets. Il est profondément regrettable de constater régulièrement des dépôts "sauvages" à l'intérieur et aux pieds des conteneurs de quartier, de la même manière les deux points-tris communaux sont très fréquemment encombrés de produits interdits voire polluants qui relèvent d'un dépôt en déchetterie. Ces points tris ne sont pas des décharges publiques, pas plus que les conteneurs de quartier qui jouxtent souvent des habitations. Le respect des consignes de tri est un acte responsable en terme d'économies d'énergie et de protection de l'environnement. Le respect des personnes relève de la correction et du bien vivre ensemble. Les dérives à ces règles sont inacceptables !

La loi du 11 février 2005 pour "l'égalité pour tous" définit les obligations en matière d'accessibilité, notamment pour les bâtiments recevant du public. Pour y répondre, nous avons déposé un dossier de demande d'agenda d'accessibilité programmé(Ad'AP). Cet agenda est un engagement à réaliser, sur une période donnée, les travaux nécessaires à la mise aux normes de nos installations et bâtiments communaux ; ils nécessiteront un investissement financier conséquent.

En ce début d’année, je souhaite adresser une pensée particulière aux familles de celles et ceux qui nous ont quittés en 2015, parfois brutalement, ainsi qu’aux personnes malades ou isolées qui ont besoin d’être accompagnées dans leurs moments de douleur et de solitude.

Dans ce monde perturbé, que cette nouvelle année soit signe d'apaisement et de raison, d'espoir et de certitude.

 

Jean-Pierre Lahourcade

  • Noté actuellement 0 étoile(s) sur 5.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 0/5 (0 votes exprimés)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Plan du site

Notre village

Vie municipale

Vie pratique

Agenda et actualités

Vie associative

Enfance et Jeunesse

Economie et Tourisme